• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Ma femme et la récupération

Ma femme et la récupération - Jason Veitch

Ma conjointe a des idées incroyables pour la décoration de notre maison. Elle a doré toutes nos tasses en suivant une méthode très simple. Pour que je puisse poser mon téléphone dans le salon, elle a bricolé un socle en bois, une tranche de bûche, où elle a inséré une prise de chargeur. Le fil est dissimulé et la présentation de l’appareil téléphonique est très esthétique. Avec des vêtements usés, elle a fabriqué un tapis. Elle a déchiré les tissus en longues lanières et elle les a assemblés. C’est notre descente de lit. Avec d’anciens cadres et de la dentelle, elle a créé un tableau pour accrocher les clés. Pour organiser les dossiers d’archives de tous les papiers que nous devons garder, elle a pris des bandes de carton, du papier fort et des chemises cartonnées. Elle a encollé, agrafé, découpé et le résultat est plutôt incroyable.

Ma sœur, Alexandra, qui vient d’obtenir un emploi infirmiere, et dont elle est vraiment très heureuse, a demandé à mon épouse de lui envoyer quelques liens pour qu’elle fabrique, elle aussi, de tels objets. L’inspiration de ma conjointe venait de sites spécialisés dans les loisirs créatifs. Des plumes en allumettes aux bocaux ouvragés avec des figurines d’animaux, puis peintes de couleurs acidulées, les créations sont nombreuses, et les idées des internautes pleines d’inventivité. J’ai vu que ma conjointe se passionnait pour ces activités et je lui ai installé un atelier que j’ai construit dans le prolongement de la cuisine. Vitrée, cette pièce est assez lumineuse pour qu’elle puisse façonner des objets dans tout le confort qu’elle souhaitait.

Sur un magazine, une photographie montrait une artiste qui travaille le carton ondulé. J’ai fait observer à Élyse qu’elle pourrait fabriquer des guéridons, des fauteuils, et même des pieds de lampe avec cette technique. Comme je sais qu’elle est douée, je l’ai poussé à reproduire la méthode de cette jeune créatrice. Au bout de deux mois, elle a maîtrisé l’art du collage et du découpage des meubles en carton. Ce sont ses amies qui lui ont demandé d’organiser des stages pour leur apprendre à façonner de telles réalisations. Élyse est patiente et pédagogue, des élèves de plus en plus nombreux viennent s’instruire auprès d’elle. Cette nouvelle activité est un véritable tremplin pour ma conjointe, et je l’ai encouragé à écrire un livre sur le sujet. C’est une bonne photographe et elle possède le sens de la mise en scène. Elle a commencé l’écriture de son ouvrage. 

À propos de l’auteur :

author