• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une mauvaise décision

Une mauvaise décision - Jason Veitch

Parfois, nous sommes dans la merde (veuillez excuser l'expression), et c'est justement cela qui nous fait prendre des décisions erronées... Qui nous enfoncent encore plus dans cette même merde !

Commençons par le début. Un jour, la femme de mon meilleur ami a perdu son emploi dans une entreprise de remplacement toiture chicoutimi. Elle a été licenciée et elle a touché une bonne indemnité de départ. Je ne dirais pas l'indemnité était « en or », mais plutôt, qu'elle était « en argent ». À l'époque, elle était le soutien économique de la famille, car mon ami, ne pouvait pas travailler (je parlerai de sa situation une autre fois).

L'indemnité de sa femme leur a permis de résister financièrement pendant quelques mois. Sa femme était un peu impatiente de trouver un nouvel emploi, mais les entretiens qu'elle passait n'aboutissaient à rien du tout. « On vous rappellera » lui disait-on tout le temps, mais elle n'a jamais reçu aucun appel en réponse aux entretiens qu'elle avait passés.

Elle a donc eu l'idée d'investir ce qui restait de l'indemnité dans le lancement de sa petite entreprise. Après quelques sondages, elle a noté qu'elle n'avait pas assez de capital. Elle a donc essayé d'avoir recours à un programme de financement lancé par une banque du Québec. Réponse négative. Comme il est bien évident, il n'y avait pas moyen de réunir les garanties pour qu'un crédit lui soit accordé.

Mon ami devenait, de plus en plus désespéré. Et en plein désespoir, quelqu'un lui a donné le téléphone d'une sorte de bureau qui peut aider les gens dans le besoin. Appelons ce bureau, une société. Une société qui évoluait dans une certaine clandestinité. Comme vous devez savoir, leurs exigences pour accorder un crédit étaient minimales et les intérêts, usuraires, très usuraires même.

Voilà la mauvaise décision, il a immédiatement signé et le crédit lui a été vite accordé, en liquide. Bien sûr, il n'a pas voulu dire la vérité à sa femme. Il lui a inventé toute une histoire (pas la peine de la rajouter à ce récit) le jour où il lui a donné l'argent.

Elle a donc pu fonder sa petite entreprise. Cependant, vous savez bien que démarrer une entreprise prend un peu de temps et c'est même normal, souvent, d'avoir des pertes au début de l'aventure.

C'est ainsi qu'ils ont pris un peu de retard pour payer ce crédit, en raison des difficultés normales dont je viens de parler. Ça n'a pas été très long qu'ils ont reçu un appel téléphonique qu'ils n'oublieront jamais.

Nous étions au restaurant quand le portable de mon ami a sonné. Numéro inconnu et voix masculine inconnue aussi. Voilà à peu près les paroles que son interlocuteur a prononcées : « Nous savons à quelle école vont tes enfants, ne t'attarde plus avec le paiement. Ça ne te conviendrait pas. » Mon ami était dévasté. S'il va à la police, il devra tout avouer à sa femme. Elle se sentirait tellement coupable alors qu'en réalité, elle n'y est absolument pas pour rien. J'ai donc dit à mon ami qu'on trouverait une solution ensemble.

C'est triste de voir un ami prit dans une telle situation.

À propos de l’auteur :

author