• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une rare visite de ma soeur

Une rare visite de ma soeur - Jason Veitch

Ce n’était pas simple de trouver un cadeau pour ma sœur avant qu’elle décide de déménager. Elle avait tant accumulé d’objets, sans jamais trier, que sa maison débordait et qu’elle ne savait plus où ranger ce qu’elle possédait. Ajouter un saladier dans son vaisselier plein était impossible, même un livre de poche ne rentrait pas dans sa bibliothèque. Quand elle a rencontré son futur conjoint, elle a déménagé et ils ont acheté une grande maison. Décidée à ne plus accumuler trop d’objets, elle a donné une partie de ses possessions. Dans le garage de nos parents, elle a entreposé pendant quelques mois les meubles qu’elle souhaitait garder et tout ce qu’elle avait de plus précieux. Un orage, d’une rare violence, s’est abattu sur la ville. Le garage a été inondé et les biens de Liliane ont été endommagés. Pour la consoler de cette perte, je l’ai invité à venir quelques jours chez moi.

Ma maison est bien située. L’atmosphère chaleureuse de cette demeure m’a conquis dès que je l’ai vue. De même, ma conjointe a été charmée par l’espace dans chaque pièce et le jardin. Proche de la ville, notre modeste propriété a les avantages de la campagne sans ses inconvénients. C’est l’endroit parfait pour élever des enfants. Peu après notre installation, il y a dix ans, notre premier fils est né suivi, deux après sa naissance, par le second. Hughes et Bastien sont aussi différents qu’ils sont proches. Bricoleurs tous les deux, ils ont tenté de réparer les meubles de leur tante, mais sans parvenir à un résultat. Liliane les a remerciés pour leur aide. C’est ce jour-là que j’ai vu qu’elle était très triste d’avoir perdu à jamais tout le bric-à-brac qu’elle avait entreposé chez nos parents.

J’ai, donc, lancé une invitation et elle a répondu positivement. Son conjoint était absent pour quelques jours et elle en profita pour venir. Le premier jour, je l’ai emmenée pour un soin au Centre spa rosemère, et elle a adoré ce moment délassant. Ensuite, nous avons mangé dans un restaurant original. Elle a vraiment commencé à se détendre à la fin du repas. J’avais pris des billets pour un concert et elle a été enchantée de découvrir ce groupe de jazz. Le lendemain, une grande promenade en vélo dans la campagne avec mes fils se prolongea pendant trois heures. En repartant, elle m’a assuré qu’elle n’était plus du tout déprimée. Son regain d’énergie l’a transformée.

À propos de l’auteur :

author